Ce blog vient en complément du site du Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] (www.collectifvan.org). Le Collectif VAN lutte contre le négationnisme d'Etat de la Turquie qui, près d'un siècle après les faits, refuse toujours de reconnaître le génocide arménien de 1915 et ses 1 500 000 victimes.

Wednesday, March 04, 2015

Turquie : L'Article 301 mène toujours à la case prison

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Eren Keskin, militante et avocate turque des droits de l'homme, a été condamnée à 10 mois de prison en application de l’Article 301, un article du code pénal turc poursuivant quiconque se rendrait coupable “d'insulter la Turquie et l’identité turque”. La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a déjà condamné la Turquie pour violation de la liberté d’expression pour l’usage de l’Article 301 et les poursuites au titre de cet article semblaient appartenir au passé. Il n’en est donc rien. Eren Keskin est membre de l’IHD-Branche d’Istanbul [Association turque des droits de l’Homme], et l’avocate est connue pour ses prises de position concernant la reconnaissance du génocide arménien. Sa condamnation le 12 décembre dernier à une peine de prison ferme (à confirmer en cassation), ne semble avoir rien de fortuit à l’aube de l’année 2015. Temel Demirer, journaliste et écrivain, a également été jugé en vertu de l’Article 301 pour avoir déclaré : “Hrant Dink n’a pas été assassiné parce qu’il était Arménien, mais pour avoir reconnu le génocide [arménien]”. Le Collectif VAN vous invite à lire la traduction d'un article en anglais publié sur le site progressiste turc Bianet le 22 janvier 2015.

Légende photo : Eren Keskin

Bianet

Eren Keskin condamnée à 10 mois de prison en vertu de l’Article 301

Istanbul - BIA News

22 janvier 2015

Eren Keskin, avocate des droits de l'homme, a été condamnée à 10 mois de prison en application de l’Article 301, un article du code pénal turc concernant le fait “d'insulter la Turquie et l’identité turque”, qui a été précédemment considéré comme une violation [des droits de l’homme] par la CEDH.

La Première Cour d’Assises de Çerkezköy a condamné l’avocate des droits de l’homme, Eren Keskin, à 10 mois de prison en vertu de l’Article 301 pour avoir déclaré : “L’État [turc] a une mentalité brutale pour massacrer un enfant âgé de 12 ans. La Turquie doit rendre des comptes… L’histoire de la Turquie est sale”. Keskin faisait référence à la mort d’Uğur Kaymaz dans la province de Mardin, au sud-est [de la Turquie].

Le 4 novembre 2011, le ministère de la Justice avait autorisé à ouvrir une enquête sur Eren Keskin qui a fait sa déposition au procès au mois de juin 2014.

Des peines similaires ont été rendues à l’encontre de centaines de militants des droits de l’homme, de journalistes et d’intellectuels en Turquie, y compris Hrant Dink.

Lire la suite sur le site du Collectif VAN (Vigilance Arménienne contre le Négationnisme)

Turquie : L'Article 301 mène toujours à la case prison 

0 Comments:

Post a Comment

<< Home