Ce blog vient en complément du site du Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] (www.collectifvan.org). Le Collectif VAN lutte contre le négationnisme d'Etat de la Turquie qui, près d'un siècle après les faits, refuse toujours de reconnaître le génocide arménien de 1915 et ses 1 500 000 victimes.

Friday, February 27, 2015

Les protocoles arméno-turcs retirés de l’Assemblée nationale d’Arménie

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le président de la République arménienne, Serge Sarkissian, a adressé une lettre au président du parlement, Galust Sahakian, l’informant de sa décision de retirer les protocoles arméno-turcs de l’Agenda de l’Assemblée nationale : « Il convient de constater l'absence de volonté politique du gouvernement turc, l’altération qu'il cause aux termes et à l'esprit des protocoles et les conditions préalables qu’il soulève constamment. Alors que le centenaire du génocide arménien approche, la politique négationniste et de révisionnisme historique prend un nouvel élan » estime le président arménien. Le Collectif VAN vous invite à lire la traduction du communiqué de presse du président arménien, Serge Sarkissian, publié sur le site de la Présidence de la République arménienne le 16 février 2015.

Légende photo: Le président arménien, Serge Sarkissian


Présidence de la République d’Arménie

16.02.2015

Communiqué de presse

Le président arménien retire de l’Assemblée nationale les protocoles arméno-turcs

Le président Serge Sarkissian a adressé une lettre au président du parlement [arménien], Galust Sahakian, l’informant de sa décision de retirer les protocoles arméno-turcs de l’Assemblée nationale. La lettre est libellée comme suit :

« Cher Monsieur Sahakian,

Dès le début du processus de normalisation sans conditions préalables des relations arméno-turques, nous avons mis en place toutes les options possibles de développement. De même, nous étions prêts à la fois à la normalisation globale par le biais de la ratification des protocoles, ainsi qu'à leur échec. Nous n'avions rien à cacher, car savoir quelle partie portait la responsabilité de la dernière frontière fermée d'Europe et de l’occasion ratée serait devenu clair pour la communauté internationale.

Près de six ans se sont écoulés depuis la signature des protocoles arméno-turcs. Depuis, l’Arménie a fait des efforts constants pour la mise en œuvre de ces documents.

Lire la suite sur le site du Collectif VAN (Vigilance Arménienne contre le Négationnisme)

Les protocoles arméno-turcs retirés de l’Assemblée nationale d’Arménie 

0 Comments:

Post a Comment

<< Home