Ce blog vient en complément du site du Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] (www.collectifvan.org). Le Collectif VAN lutte contre le négationnisme d'Etat de la Turquie qui, près d'un siècle après les faits, refuse toujours de reconnaître le génocide arménien de 1915 et ses 1 500 000 victimes.

Thursday, March 21, 2013

Les intérêts des Etats-Unis au Caucase - I

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Jim Nichol, spécialiste des affaires russes et eurasiatiques, retrace dans un dossier le contexte et l’évolution politique dans les pays du Caucase du Sud, l’Arménie, l’Azerbaïdjan et la Géorgie depuis la dissolution de l’Empire Soviétique et analyse la politique menée par les États-Unis qui tentent de diminuer l’influence d’une Russie à laquelle ces pays ont longtemps été liés. « Dans l’accord [arméno-russe] sur les bases militaires, la Russie a promis que ses forces aideraient à sauvegarder la sécurité nationale de l’Arménie et qu’elle fournirait un armement plus moderne aux forces armées de l’Arménie. Bien que certains officiels de l’Arménie aient considéré l’accord comme une plus grande assurance que la Russie interviendrait si l’Azerbaïdjan entreprenait des opérations contre le Haut-Karabakh, Medvedev a soutenu lors d’une visite en Azerbaïdjan en septembre 2010 que l’accord ne visait pas l’Azerbaïdjan. Le Vice-Ministre des Affaires étrangères d’Azerbaïdjan Araz Azimov a, de la même façon, écarté les opinions selon lesquelles l’accord signifiait que la Russie soutiendrait militairement l’Arménie en cas d’un nouveau conflit du Nagorno Karabakh ». Le Collectif VAN vous propose une traduction de la première sélection issue de ce dossier publié en anglais par Jim Nichol le 27 septembre 2012 pour le Service de Recherche du Congrès américain.


L’Arménie, l’Azerbaïdjan et la Géorgie : Évolution politique et implications pour les intérêts des États-Unis.

Jim Nichol

27 Septembre 2012
Service de Recherche du Congrès

Résumé

Les États-Unis ont reconnu l’indépendance de l’Arménie, de l’Azerbaïdjan et de la Géorgie à la dissolution de l’ex-URSS à la fin de 1991. Les États-Unis ont encouragé les relations de ces pays avec l’Ouest, en partie pour mettre un terme à leur dépendance à l’égard de la Russie, pour les échanges, la sécurité et d’autres relations. Les États-Unis ont maintenu des liens étroits avec l’Arménie pour encourager sa démocratisation et à cause des préoccupations des Arméno-Américains et d’autres au sujet de son avenir. Des liens étroits avec la Géorgie ont évolué à partir de contacts américains avec sa direction pro-occidentale. Les administrations successives ont soutenu les investissements privés des États-Unis dans le secteur de l’énergie en Azerbaïdjan comme un moyen d’accroître la diversité des fournisseurs de l’énergie mondiale. Les États-Unis ont été actifs dans les efforts diplomatiques pour résoudre les conflits dans la région. Dans le cadre des efforts des États-Unis contre le terrorisme mondial, l’armée américaine a commencé à fournir des équipements et à offrir une formation à l’armée de la Géorgie et aux forces de sécurité. Des troupes de ces trois Etats régionaux ont participé aux efforts de stabilisation en Afghanistan et en Irak. Les troupes du Caucase du Sud présentes en Irak se sont retirées à la fin de 2008. Les Etats régionaux ont également accordé des privilèges de transit pour les membres et l’équipement de l’armée américaine à destination de l’Afghanistan.
 
Lire la suite sur le site du Collectif VAN (Vigilance Arménienne contre le Négationnisme)

0 Comments:

Post a Comment

<< Home