Ce blog vient en complément du site du Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] (www.collectifvan.org). Le Collectif VAN lutte contre le négationnisme d'Etat de la Turquie qui, près d'un siècle après les faits, refuse toujours de reconnaître le génocide arménien de 1915 et ses 1 500 000 victimes.

Monday, December 13, 2010

Turquie : téléphoner peut être fatal


Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La presse turque a révélé début décembre que l'Organisation de l’Unité de Vengeance Turque (Türk İntikam Birliği Teşkilatı : TIBT) avait projeté en 2009, d’assassiner un député d’Arménie en visite officielle en Turquie. Mutlu Erdogan et Selcuk Onur Ozyilmaz, les membres du groupuscule fasciste turc dont le complot a été dévoilé, avaient préparé leur attentat contre l’un des leaders de la FRA (Fédération Révolutionnaire Arménienne - Dachnagtsoutioun) grâce à des complicités pour le moins inquiétantes : ils avaient été avertis de la présence du parlementaire arménien en Turquie, dès que ce dernier avait acquis un téléphone portable turc…

Or un article du site turc Haber News, en date du 1er décembre 2010, révèle, que pour d’autres attentats ciblant des Kurdes, des « connaissances » chez l’opérateur de téléphonie Türk Telekom, avaient aidé le TIBT à pister ses cibles.

Dans un pays où le nationalisme agressif est érigé en dogme, il sera sans doute difficile d’empêcher d’autres fuites de ce type, provenant d’employés de Türk Telekom ou d’autres opérateurs de Turquie. D’autant plus que la police turque n’est pas en reste pour ce genre de sale besogne, tout comme l’administration pénitentiaire qui a autorisé des échanges téléphoniques entre les détenus d’Ergenekon et leurs relais à l’extérieur.

L’article de Haber précise que le TIBT n’a aucun lien idéologique avec la Brigade de la Vengeance Turque (TIT) qui avait menacé de mort l’intellectuel turc Baskin Oran en mai et octobre 2008.

Mais dans les faits, il existe de nombreux avatars de groupuscules extrémistes liés à l’Etat profond turc, que ce soit parmi les milieux militaro-kémalistes et laïcs, ou au sein de la nébuleuse islamo-fasciste : rappelons aussi le Bureau Spécial (ÖZEL BÜRO) du Gang Ergenekon qui planifiait en 2008 de tuer le Prix Nobel de Littérature Orhan Pamuk. Pas moins de 756 personnes y travaillaient pour combattre « toute organisation terroriste, en particulier le PKK, et toute allégation de génocide arménien ».

Lire la suite sur le site du Collectif VAN (Vigilance Arménienne contre le Négationnisme)


Turquie : téléphoner peut être fatal

0 Comments:

Post a Comment

<< Home