Ce blog vient en complément du site du Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] (www.collectifvan.org). Le Collectif VAN lutte contre le négationnisme d'Etat de la Turquie qui, près d'un siècle après les faits, refuse toujours de reconnaître le génocide arménien de 1915 et ses 1 500 000 victimes.

Wednesday, November 03, 2010

Turquie : l’assassin de Dink, jugé en tant qu’enfant


Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - « Au procès de Dink ce lundi, les juges ont décidé que le tueur présumé, Ogün Samast, devrait être jugé devant le Tribunal pour Enfants d'Istanbul. Il est par conséquent utile de rappeler aux juges et aux procureurs de Turquie que la Cour européenne des droits de l'homme, ou CEDH, a émis le 14 septembre 2010, un jugement au sujet du procès Dink, que le Ministère turc des Affaires étrangères a décidé de ne pas contester. La CEDH a déclaré la République de Turquie coupable ne pas avoir protégé le droit à la vie d'un citoyen et ne pas avoir conduit d’enquête minutieuse dans le procès Dink. Cependant, après le jugement de la Cour européenne, une voie a été tracée pour "récompenser" le tueur présumé, et laisser de côté l’examen efficace des accusations portées contre lui ! […] Si Samast est jugé par un Tribunal pour Enfants, il pourrait être condamné à 7 ans et demi de prison selon les normes européennes. Puisqu’il est en prison depuis plus de 3 ans et demi, Samast pourrait être libéré. » Le journaliste Cengiz Çandar, lui-même poursuivi en justice pour avoir critiqué les manquements de la Justice turque dans l’affaire de l’assassinat du journaliste arménien, Hrant Dink, a exprimé son écœurement concernant le transfert du procès du meurtrier Ogun Samast vers un Tribunal pour enfants, dans un article paru en turc dans le quotidien Radikal. Cet article a été traduit en anglais par l’équipe du Hurriyet Daily News le mercredi 27 octobre 2010 et le Collectif VAN vous en propose la traduction en français.


D’un tueur on fait un enfant


Hurriyet Daily News

Mercredi 27 octobre 2010
Cengiz Çandar

J'ai assisté à plusieurs audiences du procès pour le meurtre du journaliste arméno-turc Hrant Dink. Pas seulement une fois, mais deux ou même trois fois… J'ai récemment exprimé mon opinion dans un article intitulé « Aucune justice n’émanera de cette salle de tribunal. » Et maintenant, je suis poursuivi devant un tribunal à cause de cet article.

Au procès de Dink ce lundi, les juges ont décidé que le tueur présumé, Ogün Samast, devrait être jugé devant le Tribunal pour Enfants d'Istanbul.

Il est par conséquent utile de rappeler aux juges et aux procureurs de Turquie que la Cour européenne des droits de l'homme, ou CEDH, a émis le 14 septembre 2010, un jugement au sujet du procès Dink, que le Ministère turc des Affaires étrangères a décidé de ne pas contester. La CEDH a déclaré la République de Turquie coupable ne pas avoir protégé le droit à la vie d'un citoyen et ne pas avoir conduit d’enquête minutieuse dans le procès Dink.

Cependant, après le jugement de la Cour européenne, une voie a été tracée pour "récompenser" le tueur présumé, et laisser de côté l’examen efficace des accusations portées contre lui !

Lire la suite sur le site du Collectif VAN (Vigilance Arménienne contre le Négationnisme)

Turquie : l’assassin de Dink, jugé en tant qu’enfant

0 Comments:

Post a Comment

<< Home