Ce blog vient en complément du site du Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] (www.collectifvan.org). Le Collectif VAN lutte contre le négationnisme d'Etat de la Turquie qui, près d'un siècle après les faits, refuse toujours de reconnaître le génocide arménien de 1915 et ses 1 500 000 victimes.

Wednesday, October 20, 2010

PM turc : « Le Pakistan est ma seconde patrie »


Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan exporte la dialectique récurrente dans son pays et qui est basée sur la paranoïa de l’ennemi intérieur ou extérieur. En visite au Pakistan, il a en effet déclaré que « le Pakistan, la Turquie, l’Afghanistan et l’Iran ont un avenir commun, mais que les ennemis créent des problèmes aux quatre pays ». Il a également dit « que des mains étrangères soutiennent les terroristes au Pakistan et en Turquie, directement et parfois aussi par le biais de quelques ONG ». Il est vrai qu’en matière d’ONG « humanitaires » aux mobiles douteux, la Turquie en connaît un rayon, si l’on s’en réfère aux militants islamo-fascistes turcs de la Flottille de la Liberté. Erdogan a par ailleurs déclaré qu' « Israël "restera isolé" si Tel-Aviv refuse de faire des excuses pour avoir tué des militants turcs des droits de l'homme. Israël doit s’excuser auprès de la Turquie et lui verser des compensations. » La Turquie pratiquerait-elle le double-standard ? Si ce n’est pas le cas, à quand les excuses d’Ankara pour le génocide de 1 500 000 Arméniens ? A quand les compensations ? On attend depuis 1915… Le Collectif VAN vous propose la traduction d’un article paru dans le journal Tehran Times le 16 octobre 2010.


Erdogan : l’Iran, le Pakistan, la Turquie, l’Afghanistan ont un avenir commun


ISLAMABAD/TEHERAN – Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a dit que le Pakistan, la Turquie, l’Afghanistan et l’Iran ont un avenir commun, et que la sécurité de chaque pays dépend de la sécurité des autres pays, mais que les ennemis créent des problèmes aux quatre pays.

Le Premier ministre turc a fait ces commentaires lors d’une interview à Islamabad avec Hamid Mir, a rapporté The News vendredi.

Erdogan a dit que les États-Unis soutenaient quelques ennemis communs au Pakistan et à la Turquie et que le temps était venu de les démasquer et d’agir ensemble.

Le Premier ministre turc a insisté sur le fait que le Pakistan et la Turquie devaient jouer un rôle décisif dans les efforts de stabilisation de l'Afghanistan.

Il a dit que tant le Pakistan que la Turquie avaient souffert sous les régimes des dictateurs militaires qui étaient toujours soutenus par les USA, des politiciens ont été pendus par les régimes militaires dans les deux pays, et qu’à présent les deux pays se battaient contre le terrorisme.

Lire la suite sur le site du Collectif VAN (Vigilance Arménienne contre le Négationnisme)

PM turc : « Le Pakistan est ma seconde patrie »

0 Comments:

Post a Comment

<< Home