Ce blog vient en complément du site du Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] (www.collectifvan.org). Le Collectif VAN lutte contre le négationnisme d'Etat de la Turquie qui, près d'un siècle après les faits, refuse toujours de reconnaître le génocide arménien de 1915 et ses 1 500 000 victimes.

Friday, November 05, 2010

Turquie : justice pour l’écrivain Erdoğan Turquie : justice pour l’écrivain Erdoğan Akhanli


Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - En Turquie, l’éditeur Ragıp Zarakolu, l’avocate Eren Keskin (tous deux membres de l’IHD, Association des Droits de l’Homme de Turquie, affiliée à la FIDH), ainsi que les écrivains Cezmi Ersöz et Selami Gürel ont rédigé un texte demandant la liberté pour Akhanlı : « Doğan Akhanlı fait partie des dizaines de milliers de victimes du 12 septembre 1980 qui ont été obligées de partir en exil à l’étranger. » Dogan Akhanli (Erdogan) vivait en Allemagne depuis 19 ans. Il est arrivé en Turquie le 10 Août pour voir son père malade. Il a été mis en garde à vue à l’aéroport, puis il a été arrêté et envoyé à la prison de type F No 2 de Tekirdağ. Si aujourd’hui, de Günter Grass à Günter Wallraff, de Mikis Theodorakis à Edgar Hilsenrath, de Yaşar Kemal à Orhan Pamuk, de Zülfü Livaneli à Taner Akçam, tout le monde s’unit pour la libération de Doğan, pour “La Justice pour Doğan” c’est la conséquence de son combat acharné et de son œuvre en faveur des droits de l’homme et des libertés. » Le Collectif VAN diffuse ici les versions française, anglaise et turque de cet appel demandant justice pour l’écrivain turco-allemand, paru sur le site turc Birgun le 20 octobre 2010.


Justice pour l’écrivain Erdoğan Akhanli


Birgun

20 Octobre 2010

L’écrivain Erdoğan Akhanlı, qui vivait en Allemagne depuis 19 ans, est arrivé en Turquie le 10 Août pour voir son père malade. Il a été mis en garde à vue à l’aéroport, puis il a été arrêté et envoyé à la prison de type F No 2 de Tekirdağ.

Malgré les demandes de libération des avocats, Akhanli se trouve en prison depuis 72 jours. L’écrivain est accusé d’avoir commandité l’attaque à main armée d’un bureau de change à Eminonu/Istanbul en 1989 au cours de laquelle le propriétaire avait perdu la vie. Il risque la perpétuité.

L’éditeur Ragıp Zarakolu, l’avocate Eren Keskin, les écrivains Cezmi Ersöz et Selami Gürel ont rédigé un texte demandant la liberté pour Akhanlı. On y trouve ceci : « Doğan Akhanlı fait partie des dizaines de milliers de victimes du 12 septembre qui ont été obligées de partir en exil à l’étranger.

Pendant les 19 années durant lesquelles il a vécu en Allemagne, Akhanli a travaillé sur les droits de l’homme et les crimes contre l’humanité. Il a écrit des livres et des scénarii, il a effectué des traductions. Grâce à ses travaux axés sur les génocides et les crimes contre l’humanité et à ses recherches approfondies sur ces sujets, Doğan s’est fait des amis écrivains dans le monde entier ainsi qu’en Turquie.

Lire la suite sur le site du Collectif VAN (Vigilance Arménienne contre le Négationnisme)

Turquie : justice pour l’écrivain Erdoğan Akhanli

0 Comments:

Post a Comment

<< Home