Ce blog vient en complément du site du Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] (www.collectifvan.org). Le Collectif VAN lutte contre le négationnisme d'Etat de la Turquie qui, près d'un siècle après les faits, refuse toujours de reconnaître le génocide arménien de 1915 et ses 1 500 000 victimes.

Wednesday, October 30, 2013

USA : un tapis arménien, otage de la Maison-Blanche

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - L’histoire n’est pas banale. 1925 : un tapis tissé par des orphelins arméniens dans les années 1920 est officiellement offert à la Maison Blanche, en remerciement de l’aide apportée par l’organisation humanitaire américaine Near East Relief à 100 000 enfants, rescapés du génocide perpétré par la Turquie à l’encontre de ses citoyens arméniens. Ce tapis, fruit d’un travail complexe et minutieux, devait être exposé le 16 décembre prochain dans le cadre d’un événement à l’Institut Smithsonian, au cours duquel allait être lancé le livre de Hagop Martin Deranian Le président Calvin Coolidge et le tapis orphelin arménien. Mais c’était sans compter sur la Maison Blanche qui refuse de prêter le « tapis orphelin », sans fournir d’explications. Est-ce un nouvel avatar des sempiternelles pressions émanant du gouvernement turc pour empêcher toute référence à ce génocide que la Turquie continue à nier ? C’est ce que pensent les organisateurs de cet événement qui a été annulé « sur ordre ». Pour notre part, nous nous interrogeons : le tapis ayant été vu à la Maison Blanche pour la dernière fois sous la présidence de Bill Clinton, n’aurait-il pas été tout simplement détruit pour complaire à Ankara ? Le Collectif VAN vous propose la traduction d’un article en anglais, paru sur le site du Washington Post le 22 octobre 2013.

Photo : Library of Congress Prints and Photographs Division Washington – Photo mise à disposition par Missak Kelechian (voir pdf en téléchargement).

Washington Post

Le ‘tapis orphelin’ arménien est entreposé à la Maison Blanche, aussi invisible que le génocide est négligé

De Philip Kennicott, publié le 22 octobre 2013 - philip.kennicott@washpost.com

Le tapis a été tissé par des orphelins dans les années 1920 et a été officiellement offert à la Maison Blanche en 1925. Une photographie montre le président Calvin Coolidge se tenant sur le tapis qui n’est pas simplement le fruit d’un effort de ces jeunes, car c’est un travail complexe et très minutieux, qui aurait même sa place dans les plus grandes salles de cérémonie.

Si vous savez déchiffrer les motifs d’un tapis, les plantes et les animaux représentés sur le tapis peuvent représenter le jardin d’Éden, qui est aussi éloigné que possible des origines du tapis, tissé lors des terribles événements de 1915, lorsque l’Empire ottoman sénescent et s’effondrant a entamé sa campagne meurtrière contre sa population arménienne. Entre 1 million et 1,5 million de personnes ont été tuées ou sont mortes de faim, et d’autres ont été arrachées à leurs foyers, dans ce que l’on a appelé le premier génocide systématique de l’époque moderne, qui a fait d’innombrables orphelins, dont plus de 100 000 enfants que l’association américaine Near East Relief a aidés. Elle a contribué à réinstaller et à protéger les jeunes filles qui ont tissé le « tapis orphelin ». Il a été fait dans la ville de Ghazir, située aujourd’hui au Liban, en remerciement de l’aide apportée par les États-Unis pendant le génocide.

Lire la suite sur le site du Collectif VAN (Vigilance Arménienne contre le Négationnisme)

USA : un tapis arménien, otage de la Maison-Blanche 

0 Comments:

Post a Comment

<< Home