Ce blog vient en complément du site du Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] (www.collectifvan.org). Le Collectif VAN lutte contre le négationnisme d'Etat de la Turquie qui, près d'un siècle après les faits, refuse toujours de reconnaître le génocide arménien de 1915 et ses 1 500 000 victimes.

Tuesday, September 10, 2013

Génocide arménien : les Kurdes cherchent à obtenir le pardon

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - « En tant que Kurdes, nous portons aussi la responsabilité des souffrances des Arméniens », a déclaré Abdullah Demirbas,maire d’un vieux quartier de la villede Diyarbakir,élu sous l’étiquette du parti pro-kurde de Turquie, le Parti pour la paix et la démocratie (BDP). « Nous sommes désolés, et nous devons le prouver. » La première mesure prise par Demirbas a été d’initier des cours gratuits de langue arménienne il y a deux ans. « Ilsont immédiatement eu un franc succès », a dit Demirbas. On pense qu’un grand nombre de personnes inscrites sont des « Arméniens cachés » ou les descendants de ceux qui se sont convertis à l’islam pour survivre. » Le Collectif VAN vous propose la traduction d’un article en anglais, paru sur le site Al-Monitor le 3 septembre 2013. On aurait souhaité que l’auteur, la journaliste turqueAmberinZaman, soit moins timorée en matière de désignation du Crime. Elle n’utilise le terme de génocide que pour relayer l’opinion d’individus, d’historiens, ou de nations. Mais sous sa plume d’auteur, seuls fleurissent les mots « massacres », « tragédie »,« horreurs », « événements »… Et si elle souligne que « Les chiffres d’estimation varient, mais entre 800 000 et un million d’Arméniens ont été massacrés », elle se garde bien de préciser que le chiffre le plus communément admis est celui d’1,5 million de victimes. Dommage.

Al-Monitor

Posté le3 septembre

Par Amberin Zaman


Les Kurdes de la Turquie cherchent à obtenir le pardon pour la tragédie arménienne de 1915


« La population arménienne est en train de fondre. »

Cette déclaration pessimiste a été prononcée par Sahak Mashalyan, un prêtre arménien orthodoxe[1], lors d’une récente messe du dimanche en l’église Asdvadzadzin à Istanbul. Il a donné les statistiques : 482 enterrements, 236 baptêmes et 191 mariages, et l’homme d’église en robe noire a solennellement déclaré : « ces chiffres montrent une communauté… en train de mourir. »

Il y a un petit peu plus d’un siècle, le patriarcat arménien estimait la population arménienne d’Anatolie a plus de deux millions. En 1915, la tragédie a frappé. Les chiffres d’estimation varient, mais entre 800 000 etun million d’Arméniens ont été massacrés par les forces ottomanes et leurs alliés kurdes, au cours de ce que de nombreux historiens respectés qualifient de premier génocide du 20e siècle. La Turquie nie avec véhémence toute intention génocidaire. La ligne officielle est que la plupart des Arméniens sont morts de faim et de maladie, quand ils ont été déportés de force dans les déserts de Syrie,au cours du bouleversement provoqué par l’effondrement de l’Empire ottoman.

Lire la suite sur le site du Collectif VAN (Vigilance Arménienne contre le Négationnisme)

Génocide arménien : les Kurdes cherchent à obtenir le pardon
 

0 Comments:

Post a Comment

<< Home