Ce blog vient en complément du site du Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] (www.collectifvan.org). Le Collectif VAN lutte contre le négationnisme d'Etat de la Turquie qui, près d'un siècle après les faits, refuse toujours de reconnaître le génocide arménien de 1915 et ses 1 500 000 victimes.

Wednesday, November 07, 2012

Van : un Turc, un Kurde et un Arménien, dans une église

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - L’éditeur d’Armenian Weekly, Khatchig Mouradian, revient d’un voyage à Dikranagerd/Diyarbakir, Sassoun et Van, situés en Arménie historique (territoires actuellement en Turquie). Cet article est le premier d’une série qu’il a écrite au sujet de ce voyage et relate sa randonnée aux alentours de Van, en compagnie d’un militant kurde et d’un designer urbain turc. Une recherche intérieure qui parle de « génocide, de dépossession et d’une quête de sens. » Le groupe visite le monastère arménien de Garmravank (Gorundu Kilisesi) : « deux grands trous dans son dôme se font face, indiquant que l’église a reçu des boulets de canon avant être abandonnée aux forces de la nature. Toutefois, de très beaux khatchkars (des croix de pierre arméniennes) et des sculptures ornent les murs extérieurs de l’église abîmée et saccagée. » Le Collectif VAN vous propose la traduction de l’article en anglais de Khatchig Mouradian paru sur le site Armenian Weekly le 18 octobre 2012.

Légende photo : Deux grands trous dans son dôme se font face, indiquant que l’église a reçu des boulets de canon avant être abandonnée aux forces de la nature. (Photo de Khatchig Mouradian)

Un Turc, un Kurde et un Arménien entrent dans une église

Armenian Weekly

Posté par Khatchig Mouradian le 18 octobre 2012

Nous nous sommes garés près du lac de Van et nous avons entamé notre longue randonnée en direction de la colline, où les ruines d’un monastère médiéval arménien nous attendent. C’est une longue marche sur des surfaces inégales complètement parsemées de fumier sec. Nous avions rencontré les coupables un peu plus tôt près du lac — un grand troupeau de moutons, qui couvrait le paysage s’étendant entre deux collines. Quelques bergers nous ont salués et offert du thé.

Presque une heure après, l’église était en vue. « Je n’ai jamais autant marché pour aller dans une mosquée ! », s’est exclamé en plaisantant l’un de mes compagnons, un Kurde activiste de Diyarbakir.

Je souris, mais je veux aussi profiter de cette occasion pour faire une remarque à l’intention de notre petit groupe. « Vous savez, je ne marche pas pendant des heures pour aller dans des églises aux États-Unis. Ou n’importe où ailleurs », dis-je en plaisantant à moitié. « Il s’agit de génocide, de dépossession et d’une quête de sens… »
 

Lire la suite sur le site du Collectif VAN (Vigilance Arménienne contre le Négationnisme)

Van : un Turc, un Kurde et un Arménien, dans une église

0 Comments:

Post a Comment

<< Home