Ce blog vient en complément du site du Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] (www.collectifvan.org). Le Collectif VAN lutte contre le négationnisme d'Etat de la Turquie qui, près d'un siècle après les faits, refuse toujours de reconnaître le génocide arménien de 1915 et ses 1 500 000 victimes.

Wednesday, November 07, 2012

Jeunes Turcs et promotion de la Turquie


Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - "Le programme Jeune Turquie/Jeune Amérique organisé par le Département d’État américain, est l’une des activités à laquelle les USA accordent le plus d’attention" annonce Mehmet Fatih Öztarsu, analyste au Center for International Strategy and Security Studies. Il encourage la jeunesse turque à se former auprès des Américains afin de mieux promouvoir les intérêts (qu’il appelle « sensibilités ») de la Turquie sur la scène internationale. Quoique « soft », son analyse des sujets épineux (occupation de Chypre, génocide arménien, relations avec Israël, problème avec les Kurdes) n’a pas grand-chose à envier au discours officiel. Il s’agit pour lui de déterminer, avant 2015, centenaire du génocide des chrétiens de l’Empire ottoman, ce qu’il s’est « réellement passé » et de mettre sur le même plan cette extermination, et les attentats de l’ASALA (qu’il sait être dus au négationnisme obstiné de la Turquie), comme si les conséquences pouvaient effacer les causes.

Autre classique : s’offusquer du blocus israélien de Gaza, mais trouver normal le blocus turc de l’Arménie, ainsi que l’occupation de Chypre. Trouver anormal qu’Israël refuse de faire des excuses officielles pour l’arraisonnement du Mari Marmara (9 morts), mais parfaitement normal que la Turquie ne fasse pas d’excuses pour l’anéantissement programmé des Arméniens, Grecs, Assyriens, Chaldéens et Syriaques (plus de 2 millions de morts). Enfin, il n’y a pas un mot de ce que l’Etat turc fait subir depuis des décennies aux Kurdes en territoire turc, qui pourrait pourtant expliquer que ceux d’Irak se soient constitués en une région autonome. Mais, selon l’auteur, appeler cette région « Kurdistan » fait fi des « sensibilités » turques.

Avec beaucoup de « sensibilité », l’analyste - qui en fait compte sur les jeunes Turcs pour faire comme lui sur le plan international - ignore systématiquement la « sensibilité » des peuples non turcs auxquels la Turquie n’a su faire qu’une seule chose jusqu’ici : du tort. Il faut reconnaître qu’elle y est bien aidée depuis le traité de Lausanne par les puissances occidentales, au premier rang desquelles se trouvent justement les Etats-Unis. Enfin, il est difficile de ne pas faire, ne serait-ce que par le titre de son article, de lien avec les „Jeunes-Turcs“ aux commandes de l’Empire ottoman durant le génocide arménien de 1915... Le Collectif VAN vous propose la traduction d’un article en anglais paru sur le site turc Today‘s Zaman le 8 octobre 2012


Photo: AA


Programme Jeune Turquie/Jeune Amérique

Today‘s Zaman

De jeunes Turcs qui comprennent et promeuvent correctement la Turquie

De Mehmet Fatih Öztarsu*

8 octobre 2012

Nous pouvons envisager que la politique américaine au Moyen-Orient va se diversifier dans cette nouvelle période, grâce aux pays alliés stratégiques, qui incluent la Turquie et Israël.

Les priorités des USA, qui ont fait un effort pour rectifier les relations bilatérales entre ces deux pays du Moyen-Orient, incluent la normalisation des relations entre la Turquie et Israël. C’est pourquoi Washington cherche à faire des progrès en s’appuyant sur des méthodes différentes.


Lire la suite sur le site du Collectif VAN (Vigilance Arménienne contre le Négationnisme)

Jeunes Turcs et promotion de la Turquie

0 Comments:

Post a Comment

<< Home