Ce blog vient en complément du site du Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] (www.collectifvan.org). Le Collectif VAN lutte contre le négationnisme d'Etat de la Turquie qui, près d'un siècle après les faits, refuse toujours de reconnaître le génocide arménien de 1915 et ses 1 500 000 victimes.

Friday, March 06, 2015

Arsinée Khanjian : Comprendre ce que signifie être un Arménien en Turquie



 Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - L'actrice canadienne Arsinée Khanjian, invitée récemment à Istanbul, a été interviewée par le journal arménien de Turquie, Agos. Elle revient notamment sur la coupure entre la diaspora et les Arméniens de Turquie, consécutive au génocide arménien de 1915 : « Bien que nous ayons perdu notre héritage, notre peuple, notre langue, notre culture et notre sentiment d'appartenance, nous aurions pu établir et maintenir nos liens avec les personnes qui étaient restées en Turquie, qui avaient continué à y vivre. Nous savions qu'il y avait des Arméniens à Istanbul. Durant ma dernière visite, j’ai commencé à comprendre ce que cela signifiait d’être un Arménien dans une grande ville comme Istanbul, et en Turquie. Je ne peux pas dire que je le comprenne totalement, mais au moins j’ai commencé à le faire. » Le Collectif VAN vous propose la traduction de cet article en anglais publié sur le site d’Agos le 20 février 2015.

Photo: Berge Arabian


J’ai commencé à comprendre ce que cela signifie être un Arménien en Turquie

Agos

Lora Sarı

20 février 2015

Nous avons parlé au sujet des Turcs, des Arméniens, de la Turquie et de la diaspora avec Arsinée Khanjian, l'actrice canadienne qui est l’une des trois membres du jury du concours international 'Love & Change', du 14ème Festival International du Film Indépendant !f Istanbul .

Cette année, le jury du concours international 'Love & Change' du 14ème Festival international du Film !f Istanbul est composé de trois membres: l’actrice canadienne Arsinée Khanjian, la militante Pinar Selek et la productrice Marie Olesen. Nous avons rencontré Khanjian le matin de son arrivée à Istanbul et avons eu très peu de temps pour parler, parce qu'elle doit regarder les films présentés au concours. Quelque part, au loin, Pinar Selek regarde aussi les mêmes films en même temps.

On dit de Khanjian qu’elle se sent toujours tendue au début, quand elle arrive en Turquie. C'est donc la première question que je lui adresse. Elle répond qu'elle se sent passionnée plutôt que tendue et que le fond de sa sensation a changé. Nous discutons de ce changement, des Turcs, des Arméniens, de la Turquie et de la diaspora… Dans le pays où elle pensait qu'elle ne serait jamais en mesure de s'exprimer comme elle le souhaitait, dans un hôtel à Taksim, nous essayons de parler de tout cela dans le peu de temps que nous avons. Elle est maintenant persuadée que tous ses propos peuvent être publiés, et je sens la même chose en la questionnant à propos de tout et en écrivant sur ces sujets... Bien que cela crée un sentiment passager que certaines choses ont changé en Turquie, nous nous souvenons alors que Pinar Selek fait partie du même jury, regarde les mêmes films, mais ne peut être présente ici. Donc pour l'instant, nous parlons avec Arsinée Khanjian des choses qui ont changé. 

Lire la suite sur le site du Collectif VAN (Vigilance Arménienne contre le Négationnisme)

Arsinée Khanjian : Comprendre ce que signifie être un Arménien en Turquie

0 Comments:

Post a Comment

<< Home