Ce blog vient en complément du site du Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] (www.collectifvan.org). Le Collectif VAN lutte contre le négationnisme d'Etat de la Turquie qui, près d'un siècle après les faits, refuse toujours de reconnaître le génocide arménien de 1915 et ses 1 500 000 victimes.

Wednesday, April 10, 2013

Turquie : l’Article 301 contre Koptaş et Kıvanç

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - « Comme pour Hrant Dink, une enquête a été ouverte contre Rober Koptaş, Directeur d’Agos, journal arménien de Turquie, et contre le journaliste Ümit Kıvanç. Les deux journalistes sont poursuivis au titre de l’Article 301 du Code Pénal turc qui punit de 6 mois à 2 ans de prison ceux qui insultent la nation turque, l’Etat turc, et la justice turque. Le plus frappant est qu’ils ont été convoqués pour une audition, malgré l’interdiction d’auditionner quelqu’un sans autorisation du Ministère de la Justice. » Les journalistes avaient critiqué sur HABERTURK TV, le 17 janvier 2012, le procès des assassins de Hrant Dink, journaliste arménien de Turquie, abattu le 19 janvier 2007 devant le siège de la rédaction d’Agos. Dans sa plainte, Aydin Tasci, d’Antalya, a utilisé les termes « évidemment, c’est un Arménien » pour Rober Koptaş. Le Collectif VAN vous propose la traduction d'un article en turc publié sur le site T24 le 6 avril 2013.

T24

Comme pour Hrant Dink, une enquête a été ouverte contre Rober Koptaş et Ümit Kıvanç


06.04.2013 11:41:33

On vient d’apprendre que le Directeur d’Agos, Rober Koptaş, et le journaliste Ümit Kıvanç, seront poursuivis au titre de l’Article 301, connu comme étant la « Loi Hrant Dink », sous l’accusation d’insulte à l’Etat et à la justice.

Le plus frappant est qu’ils ont été convoqués pour une audition, sans autorisation, malgré l’interdiction, selon les termes de l’Article 301, d’auditionner quelqu’un sans autorisation du Ministère de la Justice.

Les journalistes seront auditionnés mardi ou jeudi la semaine prochaine [Nota CVAN : cette semaine].

Selon Ismail Saymaz du journal Radikal, le directeur d’Agos, Rober Koptaş et le journaliste Ümit Kıvanç, ont participé à une émission télévisée sur HABERTURK TV, le 17 janvier [2012], le dernier jour du procès des assassins de Hrant Dink. Le lendemain, Aydin Tasci, d’Antalya, a porté plainte auprès du Procureur de la République d’Istanbul, parce que les propos et les déclarations des journalistes l’avaient dérangé.

Lire la suite sur le site du Collectif VAN (Vigilance Arménienne contre le Négationnisme)

Turquie : l’Article 301 contre Koptaş et Kıvanç

0 Comments:

Post a Comment

<< Home