Ce blog vient en complément du site du Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] (www.collectifvan.org). Le Collectif VAN lutte contre le négationnisme d'Etat de la Turquie qui, près d'un siècle après les faits, refuse toujours de reconnaître le génocide arménien de 1915 et ses 1 500 000 victimes.

Thursday, April 25, 2013

Génocide arménien : Obama a omis de pousser Erdogan à s’excuser

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - En voyage à Israël, l’attitude du Président Barack Obama a soulevé de nombreuses interrogations. Celui-ci a en effet fait pression sur le Premier ministre Netanyahou pour qu’il présente ses excuses à Erdogan pour la relation quelque peu mouvementée entre la Turquie et Israël, qui a connu son paroxysme lors de la flottille organisée par le Free Gaza et l’IHH, une ONG turque, pour briser le blocus de Gaza. Oubliant de demander d’en faire autant à Erdogan, qui a tout mis en œuvre pour que les relations entre les deux pays se dégradent, le Président Obama semble également oublier les promesses qu’il avait faites alors qu’il était encore candidat à l’élection présidentielle en 2008, lorsqu’il avait affirmé qu’il reconnaîtrait le génocide arménien, une fois Président. Peut-être est-ce là un massacre qui nécessiterait lui aussi des excuses de la part d’Erdogan qui a toujours nié les faits et n’a cessé d’enchaîner des propos plus scandaleux les uns que les autres, que cet article se propose de retracer. Le Collectif VAN vous propose la traduction d’un article de Shmuley Boteach, écrit le 5 avril 2013 sur Algemeiner.

Légende photo : Les Darfouriens, les Juifs et les Arméniens se joignent ensemble le jour de la commémoration du génocide arménien Photo : Courtesy Combat Genocide Association.

Algemeiner

Obama a omis de pousser Erdogan à s’excuser pour le génocide arménien

Shmuley Boteach


5 Avril 2013

Le premier voyage du Président Barack Obama en Israël depuis qu’il est président pouvait déboucher sur des résultats tangibles, dont l’un d’entre eux aurait notamment pu être d’exiger, en tant que leader du monde libre, que le Hamas révoque sa charte génocidaire contre Israël.

Bien que cela ait donné lieu à bien des moments enthousiasmants, des gestes symboliques importants et un discours éloquent au Centre des Congrès de Jérusalem, les séances de photo soigneusement mises en scènes semblent, en y repensant, être quelque peu fugaces et la pression pour que Netanyahu s’excuse auprès du Premier ministre turc Recep Erdogan semble, à notre avis, contre-productif.


Lire la suite sur le site du Collectif VAN (Vigilance Arménienne contre le Négationnisme) 

0 Comments:

Post a Comment

<< Home