Ce blog vient en complément du site du Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] (www.collectifvan.org). Le Collectif VAN lutte contre le négationnisme d'Etat de la Turquie qui, près d'un siècle après les faits, refuse toujours de reconnaître le génocide arménien de 1915 et ses 1 500 000 victimes.

Friday, January 18, 2013

Le racisme anti-minorités, l’alpha et l’oméga de l’Etat turc

 Info Collectif VAN - www.collectifvan.org

Traduction des titres de la Une :
« Yusuf Halaçoğlu a dit tout haut
la réalité.
Les Arméniens et les membres du PKK vont devenir fous. »


Alors que Paris vient d’être secoué par un triple assassinat qui a frappé les milieux militants kurdes réfugiés en France, alors qu’une série de mystérieux assassinats d’Arméniens (ou de supposés Arméniens) - égorgés chez eux à l’arme blanche - se produit actuellement en Turquie (dont deux à Istanbul), il est urgent de pointer du doigt les discours discriminatoires des personnalités turques qui désignent « les ennemis » de la Turquie sur une base raciale. Certains textes, publiés par des médias turcs que l’on peut qualifier de « presse de caniveau », véhiculent sans état d’âme le racisme, l’antisémitisme, la haine de l’autre et la stigmatisation des minorités de Turquie. Leurs auteurs refusent catégoriquement que l’on touche à l'ADN de la République Turque, qui serait celui d’un « sang pur », débarrassé des scories non-turques…

L’article, dont le Collectif VAN diffuse aujourd’hui la traduction, est à ce titre, édifiant: publié le 17 novembre 2012, on le trace depuis quelques années sur le net, sur divers sites d’extrême-droite turque. Il serait l’œuvre du Professeur Yusuf Halaçoğlu, actuel député du MHP à Kayseri, qui affirme depuis 2007 détenir une liste « prouvant » que 80% des membres du PKK sont des Arméniens dönme (islamisés). Et donc que « la plaie » actuelle de la Turquie (à savoir le PKK, le Parti des travailleurs du Kurdistan), est l’œuvre de ces maudits Arméniens.

De 1993 à 2008, Yusuf Halaçoğlu a dirigé avec zèle la Turkish Historical Society (TTK) - Société d'histoire turque - institution fondée sur les directives de Mustafa Kemal en vue de réécrire l’historiographie officielle de la Turquie. Il a été à ce titre, pendant les 15 années de sa présidence, le principal vecteur du négationnisme de l’Etat turc. Cet historien - qui considère qu'avoir une goutte de sang arménien, ou assyrien, ou yézidi, suffit à polluer le sang turc ou kurde, et que ce qui rend un Kurde malfaisant, c'est qu'il ait eu un arrière-grand-parent arménien - a été reçu au Quai d’Orsay en 2011 par Monsieur Alain Juppé en personne…


Lire la suite sur le site du Collectif VAN (Vigilance Arménienne contre le Négationnisme)

Le racisme anti-minorités, l’alpha et l’oméga de l’Etat turc

0 Comments:

Post a Comment

<< Home