Ce blog vient en complément du site du Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] (www.collectifvan.org). Le Collectif VAN lutte contre le négationnisme d'Etat de la Turquie qui, près d'un siècle après les faits, refuse toujours de reconnaître le génocide arménien de 1915 et ses 1 500 000 victimes.

Friday, April 20, 2012

8ème journée annuelle de sensibilisation aux génocides et à leur négation

Info Collectif VAN
- www.collectifvan.org - COMMUNIQUE DU COLLECTIF VAN - ISSY-LES-MOULINEAUX - FRANCE – JEUDI 19 AVRIL 2012 - 19:15 Légende photo : l’Affiche de la 8ème journée annuelle de sensibilisation aux génocides et à leur négation – 22 avril 2012 Le dimanche 22 avril 2012, le Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] mènera sa 8ème journée annuelle de sensibilisation aux génocides et à leur négation, sur le Parvis de Notre Dame de Paris, de 10h à 20h, avec le soutien de 24 associations de défense des droits de l’homme. Cette exposition en plein air se tient en même temps que le premier tour des élections présidentielles, dans le contexte particulier des débats houleux récemment consacrés à la loi de la pénalisation du négationnisme. Une urne sera disposée sur le Parvis pour inciter le public à voter symboliquement en faveur de cette loi. L’action 2012 du Collectif VAN veut par ailleurs se faire l’écho des graves atteintes aux libertés fondamentales en Turquie : 7000 opposants politiques, essentiellement kurdes, attendent le printemps turc en prison. Que fait l’Europe pour protéger la démocratie en Turquie ? L'exposition en plein air du Collectif VAN mettra en scène les minorités et les victimes de la Turquie : l’une des stèles sera consacrée à la figure emblématique de l’éditeur turc Ragıp Zarakolu qui risque de 7,5 à 15 ans de prison, officiellement pour « terrorisme ». En réalité, pour ses publications sur le génocide arménien et les Kurdes. Depuis 2009, l'Etat turc a mis sous les verrous des milliers d’opposants politiques pour museler toute contestation pacifique en faveur du droit des Kurdes. Selon l'IPI, Institut International de la Presse, la Turquie est la plus grande prison d'opinion du monde devant la Chine et l'Iran. D’après une étude publiée en avril 2012 par l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe [OSCE], 95 journalistes sont détenus en Turquie. Lire la suite sur le site du Collectif VAN (Vigilance Arménienne contre le Négationnisme) 8ème journée annuelle de sensibilisation aux génocides et à leur négation

0 Comments:

Post a Comment

<< Home