Ce blog vient en complément du site du Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] (www.collectifvan.org). Le Collectif VAN lutte contre le négationnisme d'Etat de la Turquie qui, près d'un siècle après les faits, refuse toujours de reconnaître le génocide arménien de 1915 et ses 1 500 000 victimes.

Friday, January 23, 2015

Cent ans de solitude : Du génocide arménien aux nettoyages ethniques en 2015

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - « Près de 100 ans se sont écoulés depuis le 24 avril 2015 – jour tristement célèbre où les intellectuels arméniens de l'Empire ottoman ont été arrêtés en pleine nuit, déportés et assassinés dans les camps de concentration d’Ayash et de Chankari. Cet événement faisait suite à près de vingt ans de nettoyage ethnique et de pogroms contre les Arméniens, incluant le massacre d’environ 300 000 Arméniens par le sultan Abdul Hamid en 1896, ainsi que les 30 000 morts lors du massacre d’Adana en 1909. Aujourd'hui, Nicholas Kristof et d'autres éminents journalistes nous rapportent des informations sur un autre exemple effrayant de nettoyage ethnique – cette fois-ci, le nettoyage ethnique de la minorité musulmane des Rohingyas à Myanmar ». Nota CVAN : Ajoutons pour notre part qu’un autre peuple est, depuis août 2014, sur les lieux même du calvaire des Arméniens en 1915, pourchassé et exterminé par les extrémistes de l’État islamique. Il s’agit du peuple yézidi, considéré comme hérétique par les musulmans fondamentalistes. Le Collectif VAN vous présente la traduction d’un article en anglais publié sur le Huffington Post le 7 janvier 2015.


Légende : Les massacres d’Arméniens à Erzurum en 1896 [durant le règne du Sultan turc Abdul-Hamid


Le Huffington Post

Cent ans de solitude : Du génocide arménien aux nettoyages ethniques en 2015

Publication : 07/01/2015
Par Christopher Atamian,
Écrivain, producteur et traducteur

Près de 100 ans se sont écoulés depuis le 24 avril 2015 – jour tristement célèbre où les intellectuels arméniens de l'Empire ottoman ont été arrêtés en pleine nuit, déportés et assassinés dans les camps de concentration d’Ayash et de Chankari. Cet événement faisait suite à près de vingt ans de nettoyage ethnique et de pogroms contre les Arméniens, incluant le massacre d’environ 300 000 Arméniens par le sultan Abdul Hamid en 1896, ainsi que les 30 000 morts lors du massacre d’Adana en 1909.

Lors de la décennie suivante, l'ensemble du Plateau arménien et le reste de l'Empire ottoman ont été ethniquement nettoyés de 1,5 million d’Arméniens ainsi que de 1,5 million d’Assyriens et de Grecs pontiques -- presque toute la population chrétienne de l'empire. Les chrétiens ont été encerclés et enfermés dans les églises qui ont été incendiées : les gens ont été brûlés vifs ou bien jetés dans des grottes avec du soufre jeté sur eux et incinérés dans des chambres à gaz primitives. Les Turcs, avec l’appui et l’encouragement de leur allié, l'empereur allemand, se sont emparés des propriétés chrétiennes et de leurs comptes bancaires, ont violé et réduit à l'esclavage les femmes et les enfants, ont forcé des milliers de personnes à se convertir à l'islam sous peine de mort. La grande majorité de la population arménienne a été déportée vers les camps de concentration en Syrie – un long chemin difficile à travers le désert auquel très peu de gens ont survécu.

 Lire la suite sur le site du Collectif VAN (Vigilance Arménienne contre le Négationnisme)

Cent ans de solitude : Du génocide arménien aux nettoyages ethniques en 2015

0 Comments:

Post a Comment

<< Home